Le manifeste de l'auto-édition
Pourquoi l'auto-édition ? Par le créateur auto-edition.com en l'an 2000
- Youtube Edition.


- Livres
auto-édition cette année


A lire avant de publier...
 la faute à souchon version numérique acheter le livre.
(numérique tarif très décent)
Papier : 19 euros.
partir Astaffort

livres autoedités.
Les Formalités auteur éditeur
forum.
ACCUEIL auto-edition.info .






19 : partir

Elle a ouvert « la trousse » toujours à l’intérieur de son sac souvent en bandoulière, est entrée dans l’espace douche, a refermé... s’est installée sous le robinet afin d’apercevoir le jet comme sous une cascade, a écarté les jambes pour éviter tout ris
Que de brûlure par éclaboussure, de la main gauche a tourné le robinet au maximum... l’eau chaude a giclé... illusion du sauna...

Elle se demande si tout cela a encore un sens... s’il ne vaudrait pas mieux arrêter tout de suite, hésite à sortir, tentée de se jeter sous un drap... sans motivation se contracte la vagin, la « technique secrète », qui lubrifie à la seconde, s’introduit
Le vibromasseur, rapidement vitesse maxi...
- Ça fait de mal à personne et ça me fait tellement de bien...
Comment régulièrement elle répète cette « clef de passe » de Sarah, son initiatrice, elle répète comme si souvent, de manière mécanique, puisqu’elle est partie intégrante du rite, expliquant, resituant ce plaisir dans la perspective d’une vie solitaire.
Le visage de « Srah » lui apparaît. Elle pense : « je te l’ai déjà dit, ta remarque manque de lyrisme, de finesse, un macho pourrait tomber aussi bas... », elle sourit...
Une mouche n’aurait pu entendre :
- Ne pas oublier : nous avons aussi un corps. Mais les commentaires sont inutiles ! Le silence.

Mécaniquement elle a tout rangé, sans prendre de douche, s’est allongée nue sur le lit du haut, se concentrant sur son « soutra » :
Marjorie, 27 ans, poétesse, compositrice, chanteuse, Marjorie, 27 ans, poétesse, compositrice, chanteuse...
Soutra régulièrement bousculé par d’insaisissables pensées : Marjorie, tu vas en faire quoi de ta vie ; tu es ici par vanité ; il faut fuir la médiocrité ; le danger est toujours présent...

Quand la porte s’ouvre, qu’entrent ses collègues de chambrée, elle doit se contraindre pour garder les yeux fermés. Mais la mécanique est brisée, elles papotent, papotent, ricanent, détaillent « les mecs », brodent sur leur « carrière », leurs ambitions,
Leurs attentes, insouciantes du malstrom interne à quelques centimètres...

Sa décision est prise : « demain matin je pars... je pars, je suis encore trop loin, ils réussissent à me perturber... je ne trouverai la paix que dans le silence... ».
Jusqu’au sommeil, comme un soutra : le silence, le silence, le silence... Parfois un visage s’interpose.



La page suivante : - tout recommence un sale matin (du roman)

Infos sur AUTEUR (le romancier)


10 livres auto-édités A lire impérativement..





Commentaires ouverts :

Ajouter un avis éditable


- Info (avis 128), du 4 janvier 2014 à 22 : 22 : prononcé dans la discussion qui a en lien dans le bureau ; maïs qu'il n'a pas été arrêté qu'il serait inséré dans ïa proposition faîteau Conseil' que cette expression implique un blâme, et qu'il pense que personne ne songe à blâmer'le-chef de l'Administration d'alors qui, parâon courage et son énergie, s'est montré I la hauteur' des circonstances difficiles dans lesquelles on se trouvait', et qui,' dans le cours de son administration, a rendu des services dont le département conserve le souvenir Il croit,, quant à lui, qu'il suffit de déclarer que la dépense est irréguîière


auteurecrivain


toutes les photos du site.


partir Astaffort 19 : partirElle